La conférence se termine par la signature d’une Déclaration

Abidjan, le 24 juillet 2014. La Conférence des ministres sur la formation, l’insertion et l’emploi des jeunes en Afrique, dont les travaux ont débuté le 21 juillet, s’est terminée hier par la signature de la « Déclaration des ministres en charge du développement des compétences techniques et professionnelles ».
Signée par 25 ministres en charge de l’emploi et de la formation professionnelle ou leurs représentants, la Déclaration consigne les décisions prises par la Conférence des ministres sur la formation, l’insertion et l’emploi des jeunes en Afrique, qui a adopté deux plans : le Plan d’action de coopération inter-pays et le Plan de développement du PQIP-DCTP pour la période  2014-2017.
Le Plan d’action de coopération inter-pays se focalise sur les trois domaines suivants :
•    l’analyse et l’opérationnalisation de la coopération inter-pays des expériences et dispositifs de facilitation de création d’emplois notamment en faveur des jeunes ;
•    l’investissement des pays dans l’acquisition des compétences des formateurs et entrepreneurs ;
•    la mise en œuvre du continuum éducation/ formation.

Les ministres suivants (un anglophone, un francophone et un lusophone) assureront le leadership pour chacun des trois domaines respectifs :
•    le ministre d’Etat, ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle (MEMEASFP) de la  Côte d’Ivoire, M. Moussa Dosso ;
•    le ministre d’Etat, ministre de l’éducation en charge de l’Enseignement et la formation technique et professionnelle du Rwanda, M. Albert Nsengiyumva ;
•    il est envisagé que le  Cap Vert anime le troisième thème.
Les actions de coopération tireront profit du travail effectué par le PQIP-DCTP depuis sa création en 2010, et en particulier des rapports pays produits en 2014, qui mettent en exergue des stratégies et expériences porteuses pour former, insérer et créer des emplois pour les jeunes.
Les ministres ont également adopté un plan de développement et d’autonomisation du PQIP/ DCTP. Celui-ci doit être un Forum de partage et de coopération inter-pays dans le domaine du DCTP et promouvoir la recherche sur le DCTP aux niveaux national et régional. Il sera dirigé par un comité de pilotage et adossé à une structure du MEMEASFP de la Côte d’Ivoire, qui lui apportera un appui technique et financier.